👊 Linux Mint ☝ La question lancinante des mises à jour automatiques ❗

Linux Mint revoit le fonctionnement de son gestionnaire de mises à jour. La question de les automatiser par défaut revient sur la table à cette occasion.

Faut-il activer par défaut les mises à jour automatiques ? On en a discuté ces derniÚres semaines dans la communauté Linux Mint.

À l’heure actuelle, la distribution basĂ©e sur Ubuntu laisse aux utilisateurs le soin d’appliquer les updates. Et Ă©ventuellement de les automatiser, en activant une option dans le gestionnaire mintupdate.

Est-ce la bonne approche ? Les Ă©quipes de Linux Mint constatent en tout cas que des utilisateurs ne font pas les mises Ă  jour alors qu’ils ne s’y opposeraient vraisemblablement pas. C’est dans cet esprit qu’elles ont entrepris de rĂ©viser le fonctionnement de mintupdate.

Les premiers travaux consistent Ă  embarquer une couche analytique dans le gestionnaire. On devrait en avoir un aperçu avec la prochaine version. Elle s’appuiera sur des mĂ©triques internes (anciennetĂ© des paquets, temps Ă©coulĂ© depuis la disponibilitĂ© d’updates non appliquĂ©s
) pour rappeler, avec plus ou moins d’insistance, la disponibilitĂ© de certaines mises Ă  jour.

Sur Linux comme sur Windows ?

Comment s’assurer que cette approche ne devienne pas gĂȘnante ? C’est lĂ  tout le dĂ©fi. Dans l’idĂ©al, mintupdate devra comprendre Ă  quel type d’utilisateur il a affaire. Et laisser tranquilles ceux qui ont dĂ©libĂ©rĂ©ment choisi de ne pas suivre la cadence des mises Ă  jour. À commencer par celles du systĂšme d’exploitation.
L’argument de la compatibilitĂ© revient souvent chez ceux qui tĂ©moignent dans ce sens. Pour l’un d’entre eux, le passage Ă  Linux Mint 20 entraĂźne des problĂšmes avec les pilotes des cartes graphiques AMD 400/500. Pour un autre, cette mĂȘme transition coupe la connexion entre Thunderbird et d’anciens serveurs de messagerie. Par ailleurs, Linux Mint 20, rappellent certains, est uniquement 64 bits.

À dĂ©faut de tĂ©lĂ©mĂ©trie, il est difficile d’avoir des donnĂ©es prĂ©cises sur l’application des mises Ă  jour. On nous fournit toutefois deux statistiques :

  • Environ 30 % des utilisateurs mettent plus d’une semaine Ă  appliquer les updates
    (statistique issue de l’analyse de trafic sur Yahoo avec Firefox)
  • De 5 Ă  30 % des utilisateurs sont encore sous Linux Mint 17, arrivĂ© en fin de vie voilĂ  prĂšs de deux ans
    (statistique issue notamment de l’analyse du trafic vers les dĂ©pĂŽts APT de Linux Mint)

En l’état, l’objectif semble surtout d’éveiller les consciences quant au rĂŽle des mises Ă  jour ; tout en laissant aux utilisateurs leur libre arbitre. Ce qui n’empĂȘche pas d’amĂ©liorer le mĂ©canisme d’automatisation, par exemple en travaillant sur un systĂšme de planification.

Source : https://www.silicon.fr/linux-question-lancinante-mises-jour-automatiques-401200.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s